Infinités

Informations Presse

Infinités Communication - 17 septembre 2015

EXCLUSIF - RE/MAX analyse le comportement et les aspirations des Européens

RE/MAX Europe, dont l'entité française s'est implantée en France en 2014, vient de publier une enquête sur les habitudes et aspirations des Européens en matière d'immobilier. Cette étude représentative, menée dans 16 pays européens, révèle, notamment, que 61% des Européens sont propriétaires de leur logement.

RE/MAX est le premier réseau d’agences immobilières franchisées dans le monde et en Europe avec 100.000 agents dans 100 pays. Il est le numéro un en nombre de transactions et en valeurs. Afin de conserver cette position de leader et faire évoluer en permanence ses pratiques, l'enseigne a fait réaliser une enquête auprès de plus de 8.000 personnes. Elle lui permet ainsi de mieux connaître les besoins des consommateurs et leurs aspirations en matière de recherche de logement tout en identifiant les conditions de vie actuelle des Européens.

UNE ÉTUDE POUR MIEUX CIBLER LES BESOINS DES EUROPÉENS

Selon l'étude menée par RE/MAX Europe, Les Européens dépensent 40% de leurs revenus dans leur habitation et pensent que les frais de logement vont continuer d'augmenter. Six Européens sur dix vivent avec leur partenaire, 39% avec un ou plusieurs enfants et seulement 15% habitent seuls.

Plus d'un tiers des personnes interrogées déclarent vivre dans leur propre logement, dont 25% en appartement. C'est en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas et en Italie que se trouve la majorité des propriétaires. A l'opposé, les Suisses, Les Allemands et Autrichiens préfèrent, généralement, recourir à la location. En moyenne, 40% du revenu total net des ménages est destiné au logement (frais de locations, prêts immobilier, d'entretiens…).
Cependant, les propriétaires et locataires ne dépensent pas la même somme. En effet, les personnes qui louent ont tendance à dépenser plus dans ce poste que les propriétaires.
Lorsque la question des frais de logement est abordée, l'éventail des réponses données est vaste. Alors qu'un européen sur cinq dédie seulement 20% de son revenu au logement, 9% affirment qu'ils dépensent entre 70 et 90%.

"Notre enquête démontre que le marché européen n'est pas aussi hétérogène qu'il ne le laisse paraître. Bien sûr, chaque pays a ses propres habitudes, relatives aux conditions spécifiques du marché et à la situation économique" explique Pierre-Laurent Durantin, Directeur Associé de RE/MAX France, "mais les européens ont des attentes très similaires concernant leurs conditions de logement et leurs coût".

LE COÛT DE LA VIE EN EUROPE NE CESSE D'AUGMENTER

La part jouée par la famille dans le choix d'un bien immobilier est très représentative du marché. La majorité des européens vivent avec leur partenaire, leurs enfants ou leurs parents. 15% vivent seuls, surtout en Suède et dans la zone de l'Allemagne, de l'Autriche et de la Suisse. En Slovaquie et en Turquie, moins de 5% des particuliers interrogés vivent seuls.
"C'est particulièrement vrai dans les pays d'Europe du Sud-Est car les gens ont tendance à vivre avec leur famille pendant une longue période, alors que dans les pays d'Europe occidentale ils quittent leur domicile familial quand ils obtiennent leur premier emploi ou partent étudier" explique Pierre-Laurent Durantin. "Dans ces marchés, les petits appartements offrant un bon rapport qualité-prix représentent une forte demande".

Dans la plupart des pays interrogés, l'écrasante majorité s'accorde sur le fait que la location d'une maison ou d'un appartement devient de plus en plus cher. Données intéressantes, les deux-tiers des autrichiens sont d'accords avec cette affirmation, contre seulement 23% des Grecs et 26% des espagnols. Quand il s'agit du coût de vie réelle, les Suédois sont les plus "détendus" avec seulement 23% d'entre eux considérant que vivre en Suède reste assez cher. Par comparaison, 66% des citoyens suisses et 62% des Finlandais affirment le contraire.
Une idée est cependant commune à tous les pays interrogés, "Plus les Européens vieillissent, plus ils pensent qu'il est coûteux de vivre dans leur pays" affirme Pierre-Laurent Durantin.

CERTAINS EUROPÉENS SONT PRÊTS À DÉPENSER PLUS POUR LEUR LOGEMENT

En moyenne, les Européens aimeraient dépenser au maximum 39% de leurs revenus nets pour le logement. Ce qui correspond à la moyenne actuelle. On retrouve les pourcentages les plus élevés en Espagne et en Grèce (50% en moyenne), et les plus bas en Suisse et en France (30%). Faits qui ne sont guère surprenants car ceux qui louent leur logement dépensent plus que les propriétaires de leur bien.
Il semble que les Européens ont déjà atteint leur limite quand il s'agit du coût de logement. Il apparaît néanmoins que certains seraient disposés à payer un peu plus s'il s'agissait d'obtenir en retour de meilleures conditions de vie.

Les principaux chiffres pour la France :
· 8,2% des français possèdent une résidence secondaire
· Les français déménagent en moyenne quatre fois dans leur vie
· Les français dépensent 30% de leurs revenus nets pour leur logement
· 52% des français considèrent que vivre dans leur pays est coûteux
· 17% des français vivent seuls

- Enquête effectuée auprès de plus de 8 000, personnes âgées de 20 à 59 ans, résidant dans 16 pays d’Europe (Autriche, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Italie, Les Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovaquie, Espagne, Suède, Suisse, Turquie, Royaume-Uni, République Tchèque). Le sondage a été mené par l’institut de recherche en ligne Marketagent.com.

> Consulter l'étude complète

A propos de RE/MAX :
Présent dans 97 pays, RE/MAX est aussi le premier réseau immobilier européen avec 1.550 agences indépendantes. Il s'appuie sur un concept unique : des agences dirigées par des managers et regroupant des agents commerciaux indépendants.

Voir le site internet

L'actualité du réseau : www.infinites.fr

Contact Presse : rp@infinites.fr
Tél : 01 30 80 09 09